Accueil  >  Toute l'actualit�

Logo du HLEG

Recherche sur les effets sanitaires des faibles doses de rayonnements ionisants :

consultation publique jusqu’au 30 novembre  sur les propositions d’un « groupe à haut niveau » pour  proposer une initiative stratégique de recherche à l’échelle européenne

Partant du constat que de nombreuses incertitudes demeurent sur les effets sanitaires des faibles doses de rayonnements ionisants, le Comité Euratom de l’Union Européenne a chargé un groupe de représentants à haut niveau (HLEG) États membres : Allemagne, Finlande, France (Pierre Legrain, directeur des sciences du vivant du CEA et Jacques Repussard, directeur général de l’IRSN), Italie, Royaume-Uni et Suède, de proposer pour les vingt ans à venir une feuille de route de la recherche européenne dans ce domaine. Ces personnalités se sont adjointes plusieurs experts scientifiques venant de divers horizons, pour la France: le docteur Janet Hall, le professeur Élisabeth Cardis et le docteur Jean-René Jourdain. Le groupe a identifié dans son rapport les questions clés relatives aux effets des expositions, notamment chroniques, aux faibles doses de rayonnements ionisants ainsi que les lacunes en matière de connaissances scientifiques, dégagé des priorités et formulé des propositions d’organisation pour l’avenir des travaux de recherche qu’il conviendrait de mener à l’échelle européenne. À l’initiative de la Commission européenne, ces propositions sont soumises à consultation publique via Internet.

Le rapport peut être téléchargé sur le site hleg.

Sch�ma de la cuve d'un r�acteur

Incident de déchargement du combustible du 8 septembre dans le réacteur n°2 de la centrale nucléaire EDF de Tricastin

Le 8 septembre, lors d'opérations de déchargement du combustible du réacteur n°2 de la centrale nucléaire EDF de Tricastin, EDF a constaté que deux assemblages combustibles, désengagés au deux tiers du cœur, sont restés suspendus. Dans la situation actuelle, l'incident n'a entraîné aucun rejet.

L'IRSN a examiné les risques pour la sûreté et les conséquences radiologiques encourues dans l'hypothèse de la chute des deux assemblages sur le coeur du réacteur.

L’IRSN analysera les conditions envisagées par l’exploitant afin de ramener l’installation dans ses conditions normales d’exploitation.

- Lire la note d'information.

Incident de SOCATRI : bilan et préconisations de l'IRSN en matière de surveillance environnementale

L'ASN a sollicité l'IRSN pour réaliser un premier bilan de la surveillance exercée sur le site de l'usine SOCATRI et dans son environnement suite à l'incident du 7 juillet. En réponse à cette demande, l'IRSN a dressé un état des lieux de la teneur en uranium des différents compartiments de l'environnement potentiellement impactés par cet incident (eaux de surfaces, eaux de nappe, végétaux aquatiques, sédiments et poissons).

Il ressort de ce bilan qu'aucune pollution persistante liée au rejet d'uranium du 7 juillet n'a été mise en évidence dans l'environnement. Seule une présence d'uranium transitoire a été relevée dans un des piézomètres installés par la SOCATRI pour surveiller les eaux de la nappe du Lauzon, dans des zones représentatives d’une recharge de la nappe par cette rivière. Un retour à des valeurs comparables au bruit de fond régional a été observé en une vingtaine de jours.

La surveillance réalisée depuis le mois de juillet a par ailleurs permis d’identifier la présence d’un marquage en uranium plus ancien en certains points d’une zone délimitée par le Lauzon, le canal de Donzère Mondragon et le Rhône, non imputable à l'incident SOCATRI.

Compte tenu de ces observations, l'IRSN a formulé des propositions d’adaptation du plan de surveillance de l’environnement actuellement en vigueur. Ces propositions visent à poursuivre une surveillance, d’une part  hebdomadaire à proximité du lieu de l’incident, d’autre part mensuelle dans les forages de prélèvement d’eaux à des fins alimentaires dans lesquels une teneur en uranium approchant ou dépassant la valeur guide de l’OMS (15 microgrammes par litre) a été mise en évidence.

-Lire l'avis de l'IRSN.
-Télécharger la fiche technique présentant le bilan de la surveillance et les préconisations de l'IRSN.

Incident de Fleurus : l'IRSN publie les résultats d'analyses des prélèvements effectués près de la frontière belge et confirme l'absence d'impact environnemental de l'incident en France

Suite à l'incident du 25 août survenu à Fleurus (Belgique) et comme annoncé dans la note d’information publiée sur notre site internet le 29 août, l’IRSN a organisé une campagne de prélèvements afin d’évaluer l’impact éventuel de l’incident dans l’environnement français. Les résultats d'analyses des prélèvements effectués par l'IRSN permettent de conclure à l'absence d'impact sur l'environnement de l'incident sur le territoire français.

- Lire la note d'information présentant les résultats d'analyses des prélèvements effectués par l'IRSN.

- Accéder au rapport d'audit des installations de l'IRE à Fleurus, réalisé en novembre par l'Agence Fédérale de Contrôle Nucléaire belge (AFCN) et l'Association Vinçotte Nucleaire (AVN, aujourd'hui Bel V) en collaboration avec l'ASN et l'IRSN sur le site de l'AFCN.
- En savoir plus sur l'AFCN.

Accès aux pages < 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 >

Annexe

Cette page affiche la liste des derni�res actualit�s publi�es sur ce site class�es par ordre chronologique. Utiliser la navigation en bas de page pour consulter les actualit�s plus anciennes. Vous pouvez �galement vous inscrire � la lettre d'information pour �tre inform� des mises � jour du site.