Accueil  >  Présentation  >  Le programme d'activités...

Le programme d'activités de l'Institut, un projet clair et ambitieux

Jacques Repussard - Directeur g�n�ral de l'IRSN

Le Conseil d’administration de l’Institut a approuvé le 4 décembre le programme d’activités de l’IRSN pour l’année. Au-delà de l’aval opérationnel ainsi donné aux programmes de l’Institut, cette approbation atteste de la reconnaissance, notamment par ses ministères de tutelle, du fait que la manière dont l’IRSN interprète ses missions est la bonne, et qu’elle est conforme à ce qu’on attend de lui.

Il y a en effet plusieurs manières de concevoir ce programme. L’une, en particulier, consisterait à considérer qu’il doit essentiellement résulter de la somme des demandes d’appui technique et d’études ou recherches d’accompagnement qui sont adressées à l’IRSN par ses « clients ». Si l’expression de ces besoins est à l’évidence nécessaire, de même que la qualité d’écoute qui est due en retour à tous les clients sans exception, elle est de manière tout aussi évidente loin d’être suffisante à la conception du programme scientifique et technique de l’IRSN.

La vision programmatique de l’Institut se doit d’être plus ambitieuse: son challenge consiste à conférer un sens global à son action, en harmonie avec ses missions dans une perspective de moyen et long termes.

Dans un contexte national et international de relance de l’énergie nucléaire mais aussi de diversification et de recours croissant aux applications des rayonnements ionisants – notamment en imagerie médicale et en thérapie – il n’y a pas de doute que le rôle de l’IRSN se trouvera conforté. Mais, cela suppose qu’il sache en permanence s’inscrire dans une anticipation de la prise en compte des questions de sûreté, de sécurité et de radioprotection, conduisant à établir la démarche et les outils scientifiques qui seront demain attendus d’un Institut public d’expertise et de recherche.  

Si l’on ajoute à ce panorama l’exigence légitime des citoyens d’être davantage parties prenantes de ces nouvelles approches technologiques, on mesure que l’orchestration de la mission de l’IRSN va bien au-delà d’une simple liste d’actions née de la conjoncture. D’où l’importance que revêt ce programme d’activité, qui atteste de la continuité de ses travaux de recherche et d’expertise mais qui sait aussi se projeter de manière lisible dans l’avenir en identifiant les besoins futurs en termes de savoir et de savoir-faire dans ses domaines de compétence.

 

Ce mouvement refondateur a été très largement amorcé lorsque l’IRSN a souhaité et conclu en un contrat d’objectifs avec l’Etat, qui avait permis d’identifier quatre grandes orientations stratégiques, et sept défis scientifiques et techniques majeurs. Et il se prolongera quand sera adopté son plan à moyen et long termes (PMLT) dans le courant de l’année.

Le programme d’activités qui s’inscrit dans cette perspective, n’est donc qu’une étape, mais une étape essentielle car il manifeste clairement l’ambition de l’IRSN et sa volonté d’anticiper l’avenir. Il montre qu’il est non seulement possible mais impératif de concilier sa vocation d’expert public, sentinelle des risques d’aujourd’hui et de demain, et celle d’organisme de recherche, acteur de la perpétuelle marche en avant des connaissances scientifiques sur les risques nucléaires et radiologiques. Il atteste aussi de la détermination de l’IRSN à s’ouvrir toujours davantage aux collaborations scientifiques et techniques nationales et internationales. Il témoigne enfin de son souci de transparence et de transfert des connaissances.  

Ce programme n’a rien d’un exercice théorique: il est pragmatique et réaliste car dimensionné aux forces dont dispose l’IRSN. Il est financé. C’est sa feuille de route pour l’année qui vient.  

Sur la forme, ce document a été conçu pour être très accessible et être porté à la connaissance de tous ceux qui manifestent de l’intérêt pour les missions, les enjeux de l’IRSN et les défis qu’il entend relever. 


 

Jacques Repussard
Directeur général de l'IRSN


Ressources

Programme d'activités

Contrat d'objectifs Etat-IRSN