Accueil  >  Sûreté des installations

Sûreté des installations

Caractériser les transferts atmosphériques de polluants dans les installations industrielles

Pour vous aider à garantir la sécurité des personnes et des biens vis-à-vis des risques chimiques et radioactifs en cas de fuite d’un polluant dans un local, l’IRSN, spécialiste de l’analyse de sûreté, vous propose des prestations relatives à la mesure des performances d’une ventilation et des transferts de polluants associés.

Photo IRSN


Nos moyens

L’IRSN dispose de techniques de traçage gazeux et particulaire permettant des mesures spécifiques et en temps réel des transferts de polluants dans une installation ventilée.


Nos références

Plus de 20 ans d’expérience dans la réalisation d’études et de recherches en aérodispersion et en confinement des polluants, essentiellement dans le domaine de l’industrie nucléaire (CEA, COGEMA, FBFC,…).


Les prestations proposées par l'IRSN

L’Institut réalise des mesures et expertises techniques sur site couvrant une large gamme de configurations de ventilation.

Nous nous chargeons :

■ de caractériser les renouvellements d’air ;

■ de mesurer les débits de ventilation (local, cheminée, gaine) ;

■ de caractériser les transferts de polluants (gaz/particules) ;

■ d’analyser la représentativité de l’implantation des points de surveillance.

Nos techniques de mesure sont simples à mettre en oeuvre et ne présentent aucun danger pour la santé.


Caractérisation d'un renouvellement d'air

Le renouvellement d'air d'un système ventilé, comme un local ou une enceinte, est caractérisé en injectant en continu un traceur à l'entrée du système et en mesurant l'évolution de sa concentration C en sortie. Après atteinte d'une concentration d'équilibre Ceq, l'injection est arrêtée. L'analyse de la décroissance de la concentration permet d'accéder à la valeur réelle du taux de renouvellement R du local et indique si le renouvellement est homogène ou s'il existe des zones plus ou moins ventilées. Une injection impulsionnelle permet de repérer plus facilement d’éventuels courts-circuits ou recirculations.


Caractérisation des transferts de polluants

Le transfert d'un polluant d'un point source S à un point quelconque M d'un local ventilé peut être caractérisé par un coefficient de transfert (KM en s/m3) qui s'exprime, selon la durée d'émission du polluant, par :

- cas d'une émission continue (débit qS) :
Cas d'une �mission continue

 


- cas d'une émission impulsionnelle (volume VS) :
Cas d'une �mission impulsionnelle

 


Pour un polluant gazeux en faible concentration ou un aérosol submicronique, ce coefficient est indépendant de la quantité et de la nature physico-chimique du polluant. Il peut donc être déterminé par traçage gazeux (hélium, SF6). La détermination de sa valeur en différents points du local permet d'évaluer la quantité de polluant réel susceptible d'être mesurée par un détecteur ou inhalée par un opérateur. Pour un aérosol de diamètre aérodynamique supérieur au micron, un traceur particulaire de même taille doit être utilisé pour être représentatif du transfert.


Nos moyens expérimentaux

Nos moyens exp�rimentaux




Nos moyens exp�rimentaux


 

Adresse postale :
Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire
DSU/SERAC
Laurent Ricciardi

Saclay
Boîte postale 68
91192 Gif-sur-Yvette Cedex