Accueil  >  Radioprotection

Radioprotection

Les rayonnements ionisants peuvent représenter un danger pour l'homme, il est donc important de s'en protéger. C'est l'objet de la radioprotection : elle est destinée à assurer la protection de la santé des populations (personnes du public et patients soumis aux rayonnements) et des travailleurs utilisant des rayonnements ionisants contre ces rayonnements, ainsi que la protection de l'environnement.

Exposition externe - exposition interne

Dosim�tre

Dosimètre

L'exposition est externe si la source de rayonnements est à l'extérieur de l'organisme d'un individu. C'est le cas d'une exposition à une source radioactive ou à des rayons X.
Elle est interne si la source de rayonnement est à l'intérieur de l'organisme d'un individu. Ce cas résulte de l'incorporation de radioactivité par inhalation, ingestion ou encore passage à travers la peau.

Dans le cas d'un risque d'exposition externe, la radioprotection obéit à trois règles :
· L'éloignement de la source et de l'individu, car l'intensité des rayonnements diminue avec la distance,
· La réduction au minimum de la durée d'exposition aux rayonnements,
· La mise en place d'écrans de protection qui peuvent arrêter ou atténuer les rayonnements.

Dans le cas d'un risque d'exposition interne, la radioprotection obéit aux règles suivantes :
· Le confinement statique ou dynamique des matières radioactives dans des conteneurs adaptés,
· La protection des voies respiratoires par le port de masques ou d'appareils autonomes,
· La protection du corps par l'utilisation de vêtements de protection adaptés,
· Et, dans les cas extrêmes, un temps de contact limité et contrôlé avec la matière radioactive.

Les recommandations internationales

Depuis 1928, la Commission Internationale de Protection Radiologique édite des recommandations destinées à la protection des individus contre les rayonnements, reprises par la communauté internationale. Ces recommandations reposent aujourd'hui sur trois principes généraux :

· La justification des activités conduisant des individus à être exposés à des rayonnements. Le bénéfice économique et social procuré par l'activité concernée doit être supérieur au préjudice subi par l'individu.
· L'optimisation de la protection. Le niveau d'exposition à des rayonnements ionisants doit être le plus bas qu'il est raisonnablement possible compte-tenu des aspects sociaux et économiques.
· La limitation des doses individuelles. Aucun individu ne doit être exposé à des doses " inacceptables ". Des limites de dose sont fixées pour les personnes du public et pour les travailleurs.

Compte tenu de ces principes, la Commission Européenne a défini dans sa directive 96/29 une limitation des doses :
- pour les personnes du public, elle est de 1 millisievert par an (mSv/an)
- pour les travailleurs, les doses sont limitées à 100 mSv tous les 5 ans, la dose d'une année ne devant pas dépasser 50 mSv.
Ces limites sont définies hors bruit de fond naturel. De plus, elles ne s'appliquent ni à l'exposition des patients traités par des rayonnements, ni aux personnes exposées à un accident.
La partie de cette directive concernant les personnes du public a été transposée dans le droit françaispar un décret de mars.

L'organisation et le contrôle de la radioprotection

La Direction générale de la sûreté nucléaire et de la radioprotection (DGSNR), qui dépend des ministères chargés de l'Industrie, de l'Environnement et de la Santé, assure la coordination générale des contrôles et inspections, et délivre les autorisations (voir le site de l'ASN asn) pour les installations civiles et les transports.

Fant�me physique servant � l'�talonnage des installations d'anthroporadiam�trie

Fantôme physique servant à l'étalonnage des installations d'anthroporadiamétrie

Il en est de même pour le Délégué à la sûreté nucléaire et à la radioprotection pour les activités et installations intéressant la défense (DSND), qui dépend des ministères chargés de l'Industrie et de la Défense.

Le rôle de l'IRSN est de réaliser des études et expertises pour des organismes publics ou privés, français ou étrangers. Dans ce cadre, l'IRSN apporte un appui technique à la DGSNR et au DSND, notamment en cas d'incident ou d'accident pour la protection des populations et de l'environnement.
De plus, l'Institut participe à la veille permanente en matière de radioprotection : il est chargé pour le compte du ministère du travail de l'exploitation des données dosimétriques des travailleurs exposés aux rayonnements ionisants (ces derniers font en effet l'objet d'une surveillance régulière et les doses qu'ils reçoivent sont comptabilisées durant toute leur vie professionnelle) ; il concourt à la surveillance radiologique de l'environnement ; il assure la gestion de l'inventaire des sources de rayonnements ionisants.